La santé mentale, c’est trouver un juste équilibre dans tous les aspects de votre vie : social, physique, spirituel, économique et mental.  Atteindre cet équilibre est un processus d’apprentissage.

Les troubles dépressifs ont augmenté de 36% au Canada entre 1995 et 2000 (Source: La Presse, 15 avril 2001).  Au Canada, on estime qu'une personne sur cinq recevra un diagnostic de maladie mentale à un moment ou un autre de sa vie (Source: Kirbe, M. & Kirby, 2004).  Sur cet énoncé, 71% sont parents d'un ou de plusieurs enfants (Source: Nicholson et Al., 2004).  

Lorsque la maladie mentale frappe le milieu familial d'un enfant, son monde bascule.  Incapable de subvenir à ses propres besoins, l'enfant est, en effet, le premier touché par cette situation, et trop souvent, le premier oublié.  On les nomme 'les enfants invisibles' car ils souffrent en silence, habités par des sentiments tels la tristesse, la honte, la confusion, la peur, et l'incertitude..  

De plus en plus, les éducateurs sociaux et les intervenants reconnaissent le besoin d'intervenir de façon précoce avec ces enfants en bas âge, car il est possible de diminuer ou même d'enrayer les impacts négatifs qui guettent leur développement.


''Ma fille de huit ans prenait toute ma maladie sur ses petites épaules parce qu'elle était incapable de comprendre ce qui se passait avec moi.  Lorsque je pleurais, elle croyait toujours qu'elle avait été méchante.  On ne devrait jamais faire vivre cela à un enfant.'' (Source: Le Journal de Trois-Rivières, samedi 19 février 2005)